Donner, c’est aussi recevoir… de belles contreparties

Les porteurs de projet mettent les petits plats dans les grands pour vous convaincre de les soutenir. Entre autres, par le biais de contreparties qui feront des envieux parmi vos amis. La preuve avec ces trois projets actuellement en campagne sur Hello crowd!.

Pour les jeunes parents: des vêtements pour bébé

Une idée de cadeau pour les nouveaux papas et mamans à prix doux? Les T-shirts et body’s pour bébés de la marque Bébé Adoré sont faits pour vous. A partir de 29 euros seulement, il est déjà possible d’acquérir deux pièces de cette gamme de vêtements, réalisés dans des matières durables et écologiques, imaginés par une jeune maman, Rebecca Vandamme. L’originalité de cette nouvelle marque belge? Sa créatrice veut élargir sa collection pour les enfants nécessitant des soins particuliers, avec des vêtements adaptés. «Pour ce faire, je travaille avec des spécialistes du milieu médical depuis presque trois ans.» En soutenant sa campagne de crowdfunding, dont l’aboutissement devrait permettre le lancement de la production, les contributeurs peuvent donc non seulement acquérir des pièces uniques de qualité, mais aussi soutenir un projet plus social et solidaire. 

Pour les sportifs: du matériel de VTT

Passionné de VTT depuis plus de vingt ans, Guy Materne participe pour la quatrième fois à la joberg2v, une course de 1000 kilomètres, à parcourir en neuf jours, en Afrique du Sud. Au-delà de l’exploit sportif, sa participation nourrit également un but social: récolter des fonds afin d’acheter, avec l’ASBL meJea, du matériel de qualité et de sécurité pour des enfants et adolescents qui souhaiteraient à leur tour embrasser cette discipline. L’intérêt pour les contributeurs de ce projet? Outre le fait d’aider de futurs adeptes du VTT (et qui sait? Peut-être des champions!), ils peuvent, dès 30 euros, également acquérir du matériel de VTT (une gourde, une vareuse, un cuissard…).

Pour les adeptes du «zéro déchet»: de quoi shopper en vrac

Difficile aujourd’hui de ne pas penser à son empreinte écologique. Une réflexion qui passe notamment par notre façon de consommer et d’acheter. Une solution? L’achat en vrac, qui permet d’acheter à prix plus juste, mais surtout de réduire considérablement nos déchets. En achetant en vrac, on zappe les sacs plastiques, on mise sur la réutilisation de différents contenants. Bonne nouvelle: de plus en plus de commerces axés sur le vrac ouvrent leurs portes. Comme celui de Catherine Lambert, derrière le projet d’épicerie locale Misa Vrac, à Bertrix. Pour ouvrir son commerce, la jeune femme mise sur sa campagne de crowdfunding. Dès 50 euros de participation, ses contributeurs recevront de quoi shopper écoresponsable, puisqu’avec cette somme, ils recevront  un bocal et une bouteille pour leurs futures courses en vrac (plus un livre de recettes maison). 

Vous vous sentez l’âme d’un contributeur et avez envie de soutenir un projet et de recevoir de belles contreparties? 5€ et quelques clics suffisent déjà. Découvrez tous les projets en cours de financement sur Hello crowd!. 

Voir tous les projets