Il n’y a pas d’âge pour se lancer dans le crowdfunding

Il ne faut pas nécessairement vouloir se lancer dans la vie professionnelle pour être créatif et porter un projet ambitieux. La preuve avec ces deux campagnes, menées par des étudiants et… des écoliers bien coachés!

Un test grandeur nature pour un travail de fin d’étude

Peau12, derrière ce jeu de mots, se cache le projet de quatre étudiants – Cécile, Sarah, Marie et Jonathan - en PME-Management à l’Artevedlhogeschool de Gand. Dans le cadre de leur travail de fin d’études, les quatre potes ont imaginé une start-up spécialisée dans des packs de massages, dont ils ont financé le lancement par le biais d’une campagne de crowdfunding sur Hello crowd!, qui a récolté près de 50% de plus que prévu. Un succès, qui les a motivés évidemment, qui leur a aussi permis de décrocher une belle cote pour leur travail, mais qui leur a aussi beaucoup appris sur le plan professionnel. Au point qu’ils envisagent désormais la possibilité de poursuivre leur business après leurs études!

Appréhender, très jeune, le monde participatif

S’il faut 18 ans pour pouvoir porter ou soutenir un projet de crowdfunding chez Hello crowd!, les idées et la motivation, elles, germent parfois très tôt. Et ce ne sont pas les pré-ados de la Team Oufti qui nous contrediront. Encadrés par deux coachs adultes – Eric et Laurent – qui portaient leur projet et les accompagnaient tout au long de l’aventure, ces six Liégeois âgés entre 10 et 12 ans se sont bougés pour pouvoir intégrer la First Lego League, un challenge scientifique, qui inclut la participation à des tournois nationaux et internationaux, mais aussi la construction d’un robot LEGO Mindstorms.

Pour concrétiser le rêve de ces jeunes scientifiques, Laurent Martens, l’un des deux coachs de l’équipe, a lancé et mené à bien (en obtenant 120% de l’objectif financier!) une campagne de crowdfunding via Hello crowd!, qui leur a permis d’acheter du matériel, de payer leur inscription au concours… Un concours qui, par ailleurs, partage des similitudes avec le système de crowdfunding, car comme lui, il propose à ses participants «de développer des compétences modernes, ancrées dans les challenges du monde où ils évoluent». Pour sûr, les jeunes Liégeois réunis au sein de la Oufti team ont non seulement enrichi leur culture scientifique, mais ils ont également découvert une autre façon de bosser en équipe et d’appréhender le monde participatif qui s’impose de plus en plus autour d’eux.


Même les ados et les étudiants testent le crowdfunding, alors pourquoi pas vous? Quel que soit votre statut ou votre activité, n’hésitez plus à vous lancer et proposez votre projet. Une expérience enrichissante où vous n’avez rien à perdre, tout à gagner.

Proposer un projet