La petite musique (classique) du crowdfunding

Le crowdfunding connaît la musique. Les chanteurs ont été parmi les premiers à l’utiliser pour financer un titre ou un album. La musique classique était restée jusqu’ici un peu en retrait du financement 2.0, mais les temps changent…

Les mentalités évoluent dans le monde de la musique classique. Voici encore deux ou trois ans, nombre d’orchestres, opéras ou musiciens se seraient offusqués si vous leur aviez suggéré de recourir au crowdfunding. Dans la grande musique, on ne quémande pas quelques euros à la foule. On préfère frapper à la porte des grandes entreprises, des marques de luxe, des mécènes. Enfin ça, c’était avant. Aujourd’hui, les plus prestigieux ensembles ne rougissent plus à l’idée de porter une campagne de crowdfunding.

La preuve tout récemment avec l’Orchestre de la Suisse Romande qui a eu recourt au crowdfunding pour financer l’achat de nouveaux instruments. Au Canada, l’orchestre symphonique PEI a pu respirer début avril. Grâce au crowdfunding, il a survécu et a pu préparer sa saison 2016-2017. A Utrecht, début janvier, c’est un bar dédié à la musique classique qui a vu le jour grâce au crowdfunding (121.000€ collectés). Et on ne compte plus les musiciens et ensembles qui financent albums ou tournées de cette manière.

Les bénéfices du crowdfunding pour la musique (classique ou pas)

1. Le crowdfunding offre un nouveau public

Le crowdfunding permet d’élargir sa cible, de toucher d’autres publics. Pour la musique classique, le crowdfunding est une aubaine. Il permet non seulement de toucher plus de personnes mais aussi de renouveler et surtout de rajeunir son public.

2. Le crowdfunding rapproche public et musiciens

En finançant un instrument, un concert ou un album, c’est un peu comme si le contributeur faisait partir de l’orchestre, il participe à sa vie (voire sa survie), il entre dans la «famille». Jusqu’ici, une certaine distance existait entre le public et la musique classique. Avec le crowdfunding, ils sont liés par un lien concret. Il y a un échange, une réciprocité. Surtout quand, en plus, les contreparties consistent en une rencontre avec les musiciens ou des tickets pour assister aux concerts.

3. Le crowdfunding permet de mesurer le potentiel d’un artiste

Comme pour la musique pop ou rock, le crowdfunding permet aux artistes classiques de confronter leur musique ou leur projet musical aux attentes du public. Si l’alchimie prend, le contributeur peut rapidement se transformer en prescripteur voire en véritable attaché de presse!

4. Le crowdfunding comble la baisse des dons privés

Il offre clairement de nouvelles perspectives à l’heure où les financements publics pour la culture se réduisent fortement, où les entreprises revoient à la baisse leurs budgets de mécénat.



Vous souhaitez créer un quatuor, organiser un concert pour faire connaître vos talents de soliste ou encore enregistrer un premier album? Sur Hello crowd!, vous pouvez soumettre votre projet à financement.