Le crowdfunding? C’est décidé, je me lance!

Envisager sa campagne de crowdfunding, c’est croire en soi, se dire un jour «pourquoi pas moi?», se poser des questions mais oser se lancer pour se féliciter ensuite de l’avoir fait. La preuve avec le parcours vécu par cinq femmes, dont le projet n’aurait pas vu le jour s’ils elles n’avaient pas sauté le pas.

Ce 25 mai, Amalou ouvrira ses portes. Porté par cinq femmes d’une même famille, inspirées par le départ prématuré de l’une de leurs cousines emportée par le cancer, ce centre de bien-être regroupera des thérapeutes et coachs. S’y donneront des cours, des ateliers et conférences…  Sans sa campagne de crowdfunding, brillamment menée, il n’aurait sans doute jamais vu le jour. «Avant de mener cette campagne, financièrement, nous n’étions nulle part, explique Valérie, sa porte-parole. Nous avions seulement trouvé une maison à louer, dans la région de Hannut. C’est moi qui ai lancé l’idée d’une campagne de crowdfunding. Ma sœur Delphine a des amis en Hollande qui ont réussi à ouvrir un restaurant de poissons par ce biais. On s’est donc dit «S’ils sont parvenus à lever des fonds via le crowdfunding, pourquoi pas nous?». Et sur ce coup de tête, les cinq femmes se sont jetées à l’eau.

«On se demandait si on allait y parvenir»

«Nous nous sommes donc renseignées sur les formules existantes et de fil en aiguille, sommes arrivées chez Hello crowd!. On a été rassurées par le fait que ce soit lié à un organisme bancaire fiable, que personne n’y perdrait quoi que ce soit puisque si on n’atteignait pas notre objectif, les contributeurs étaient remboursés…»

Avant de se lancer, les jeunes femmes se sont malgré tout encore posé quelques questions… «Mais d’ordre organisationnel, précise Valérie. Nous savions que ma sœur et moi allions devoir principalement mener la campagne, or nous travaillons toutes les deux à temps plein. On se demandait si on allait y parvenir, arriver à faire preuve d’assez d’imagination pour ne pas lasser ni avoir le sentiment de harceler les gens avec notre projet, à libérer assez de temps et d’énergie… Et nous y sommes parvenues!» En effet, après seulement une semaine de campagne, le groupe avait atteint son premier objectif de 7.500€, destinés à acheter du mobilier, des équipements pour les cours, de la peinture…

Les questions du début ont fait place à une certitude: le pari familial est gagné au-delà de toute espérance. «C’est magnifique de voir que les contributeurs nous suivent. Nous leur proposons désormais d’atteindre un second palier de 12.000€ pour financer les besoins en électroménager, du mobilier de jardin et l’aménagement des abords du centre pour pouvoir accueillir chacun dans les meilleures conditions».

Le succès sourit à ceux qui tentent leur chance et qui croient en leurs rêves. Pourquoi pas les vôtres? Les experts d’Hello crowd! sont là pour vous aider à les concrétiser, pour vous suivre et vous conseiller. N’hésitez plus à vous lancer et proposez votre projet. Vous n'avez rien à perdre!

Proposer un projet