Six conseils d’un champion du crowdfunding

Oser se lancer pour réaliser son projet, c’est ce qu’a fait Corentin Poels. Avec succès: sa campagne «Crossfit Dansaert» a triplement rencontré ses objectifs! Il vous livre ses meilleurs conseils pour réussir la vôtre.

CrossFit Dansaert, c’est le projet ambitieux de deux amis, anciens champions de natation, Pierre-Yves Romanini et Corentin Poels. Une salle de sport aérée et lumineuse en plein cœur de la capitale, où s’initier au CrossFit et le pratiquer entouré(e) de coaches sportifs. Un projet soutenu par une campagne de crowdfunding qui a largement dépassé ses objectifs: sur les 5.000€ espérés pour l’acquisition de matériel, le duo en a récolté plus de 16.000€. Plus du triple! Fort de ce succès, Corentin vous livre sa recette.

Choisissez bien vos contreparties

Elles doivent être liées au projet et offrir un vrai avantage aux contributeurs. «C’est un élément très important. On offrait notamment différentes formules d’abonnement, dont des cartes de 10 séances (à partir de 100€ de participation à la campagne) qui ont cartonné, mais aussi un accès à vie aux membres fondateurs (à partir de 2.500€). On a d’ailleurs eu plus de souscriptions durant les huit semaines de la campagne qu’au cours des deux mois qui ont suivi l’ouverture officielle du centre.»

Multipliez les voies de communication

L’important est de faire connaître le projet, d’en parler à un maximum de monde. Une bonne combinaison entre la communication digitale et celle sur le terrain est primordiale. «D’un point de vue digital, pour CrossFit Dansaert, il y avait la campagne de crowdfunding, un canal rassurant pour les futurs contributeurs de par son cadre professionnel, et les réseaux sociaux. On a construit nos pages Facebook et Instagram en même temps, où on a notamment publié la vidéo réalisée pour la campagne. Sur le terrain, on allait à la rencontre des gens du quartier, avec des séances de démonstration, d’initiation, on a collé des affiches, distribué des flyers… On redirigeait toujours les gens intéressés vers la plateforme de Hello crowd!, qui était alors la seule voie existante pour s’abonner. Tout était très lié.»
CROSSFIT DANSAERT

Evoluez au fil de la campagne

Il faut adapter sa communication au fil des semaines: «Au début, on communique avec ses amis et ses proches, avec qui on partage l’engouement autour du projet. Dans la seconde phase, le crowdfunding devient plus un canal de vente. La communication est tout autre. Orientée vers des gens qu’on ne connaît pas. On met alors en avant l’offre, les contreparties…»

Soyez cohérent(e)

Surtout si vous êtes plusieurs derrière le projet et utilisez différents médias: «Je m’occupais surtout de la communication digitale et Pierre-Yves allait plutôt sur le terrain. On se tenait au courant tous les jours de l’évolution de la campagne et on s’entendait sur la façon de communiquer et de relayer les infos.»

Consacrez-y du temps

Il ne suffit pas de lancer sa campagne et d’attendre que l’argent tombe. «Il faut sans cesse alimenter les réseaux sociaux, suivre l’évolution de la campagne, communiquer avec les contributeurs et les personnes intéressées. Durant les huit semaines de la campagne, nous y avons consacré parfois plusieurs heures par jour. Je dirais la moitié de notre temps libre.»

Soyez toujours à l’écoute

À l’écoute des coaches d’Hello crowd! d’abord: «Nous avons eu une bonne réunion avec eux en début de campagne, où ils nous ont donné des conseils utiles pour son bon déroulement.» À l’écoute des contributeurs ensuite: «On a vite réalisé que le projet intéressait principalement des gens du quartier. Nous sommes donc allés à leur rencontre. Et régulièrement, quand un contributeur se faisait connaître, on lui demandait un feed-back: comment il avait entendu parler du projet, en quoi il l’intéressait… Ca nous a permis d’adapter la campagne au fur et à mesure, de l’affiner.»

Vous avez aussi une idée en tête? N’hésitez plus: proposez votre projet sur Hello crowd!. Vous n’avez rien à perdre! Si votre campagne n’est pas financée, vous n’avez aucuns frais à payer. Et nos coaches sont là pour vous aider tout au long du chemin…


Crédit photo: (c) ID/ Photo Agency-Jonas Roosens