Crowdfunding: 7 mythes à oublier avant de se lancer

Le crowdfunding, c’est avant tout avoir une bonne idée, l’envie irrésistible de la mettre en place et une bonne dose de passion et de ténacité. Alors autant ne pas se laisser berner par les malentendus au sujet du crowdfunding!

1. Toutes les plateformes de crowdfunding, c’est kif-kif

via GIPHY

Ce serait un peu trop facile, car déjà, il existe différentes sortes de financement participatif. La plus répandue est le Reward crowdfunding, comme sur Hello crowd!, une formule où le contributeur reçoit une contrepartie non-financière en échange de sa participation. Il y a également le crowdfunding via l’investissement en capital (Equity crowdfunding). Et puis, il y a encore celui via le prêt (Lending crowdfunding), et puis via le don (Donation crowdfunding), et puis… Bref, mieux vaut se renseigner pour choisir LA plateforme qui VOUS convient. Et de bien vérifier que celle que vous sélectionnez dispose d’un service d’accompagnement (ce qui n’est pas le cas partout). Avec un partenaire solide et averti qui répond à toutes vos questions, c’est mieux!

2. Lancer son projet en ligne suffit pour être financé

via GIPHY

Lancer votre projet sur une plateforme de crowdfunding, c'est un bon début, mais ça ne suffit pas pour être financé. Il faut aussi faire sa promo, activer vos réseaux, répondre aux questions… Cela demande de l’engagement. Si la plateforme crée les conditions favorables en crédibilisant la collecte de fonds et en offrant de la visibilité à votre projet, la réussite de votre campagne est entre vos mains!

3. Si ce n’est pas pour lever une somme astronomique, autant ne rien faire

via GIPHY

Mais non, vous le savez bien, la taille ne compte pas! Il y a de place pour tous les projets, et pour tous les montants de financement. D’ailleurs souvent les plateformes spécifient le minimum et maximum. Sur Hello crowd!, on part de 5€ jusqu’à 100.000€. Et après un an d’existence, le montant moyen recueilli par projet était d’environ 6.500€. Pas une fortune en somme, car finalement la vraie valeur du crowdfunding, c’est l’idée! Elle peut valoir son pesant d’or, mais ne nécessiter qu’une petite levée de fonds pour être lancée.

4. C’est pour les artistes, les doux rêveurs et les idéalistes

via GIPHY

Bah c’est aussi pour eux, mais pas que… Parce que le crowdfunding, c’est juste pour tout le monde. Ceux qui n’ont jamais entrepris, les entrepreneurs aguerris, et tous les autres. Les tout-seul-en-solo, entre-potes-en-duo-ou-en trio et plus encore. C’est un excellent moyen de tester la réaction du public par rapport à votre idée et surtout de la concrétiser. Alors, que votre projet soit entrepreneurial, créatif ou solidaire, n’hésitez plus, soumettez-le sur Hello crowd!.

5. Si ce n’est pas la méga idée du siècle, autant s’abstenir

via GIPHY

Comment ça vous n’avez pas inventé un appareil de téléportation portatif?? Et bien ce n’est pas grave du tout! Le crowdfunding est catalyseur tant pour les petites idées toutes bêtes mais ingénieuses, que pour les projets qui nécessitent un investissement plus important. Prenez par exemple le projet Toque-toc, service de livraison de plats faits maison. Avec un objectif de financement de 4.500€ et des contreparties sympa, on reste dans des idées simples et à budget modéré.

6. Crowdfunder son projet, c’est en perdre la propriété

via GIPHY

Ça dépend juste du type de plateforme et de crowdfunding que vous choisissez! Le soutien financier reçu via Hello crowd! est considéré comme un don ou un achat et non comme un investissement. Avec Hello crowd!, vous détenez toute la propriété intellectuelle de votre projet et ne donnez aucune «action» ou aucun «droit» à qui que ce soit. Votre projet est le vôtre et il le reste.

7. Le crowdfunding, ça ne prend pas en Belgique

via GIPHY

Détrompez-vous! Nos compatriotes sont de plus en plus au fait du crowdfunding. 2 belges sur 3 en ont déjà entendu parler. Et 1 belge sur 8 a déjà financé un projet par ce biais, tandis qu’un quart de ceux qui ne l’ont jamais fait, envisage de le faire dans le futur. Et quand on sait que le Belge est prêt à investir 1.250€ au maximum, ça laisse entrevoir de belles perspectives de financement à tous ceux qui souhaitent soumettre leur projet. La preuve: en Belgique, 1.194 projets ont été financés en 2016 via le crowdfunding pour un montant total de près de 30 millions d’euros.*


Alors hop hop hop, on ne se laisse plus berner par les clichés et on ne procrastine pas! Vous avez the next small or big idea? Soumettez votre projet sur Hello crowd!. Vous n’avez rien à perdre! Si votre campagne n’est pas financée, vous n’avez aucuns frais à payer. Et nos coaches sont là pour vous aider tout au long du chemin. Hello crowd!, c’est 64% de chances de financer votre projet, et ça, ce n’est pas un mythe!


Et si vous avez besoin d’une petite session de démystification pour contribuer à un projet, lisez également notre article «5 mythes qui nous retiennent de contribuer».


*Sources: notre enquête «Le crowdfunding et les Belges» d’octobre 2016 et le rapport de Douw&Koren sur le crowdfunding en Belgique.

Des questions?

Trouvez les réponses dans notre Espace Aide & Support.

Go!