Vos projets étudiants payés via le crowdfunding

On ne finance pas son minerval grâce au crowdfunding. Par contre, des projets dans le cadre de ses études, oui ! Mode d’emploi.

Avant, pour financer un stage à l’étranger, un projet humanitaire ou ses travaux de recherche dans le cadre d’un mémoire ou d’une thèse, soit on comptait sur papa et maman, soit on puisait dans son épargne, soit on empruntait. Mais démarrer dans la vie avec un prêt à rembourser, dur dur. Et à 20 ans, on n’a pas toujours un carnet d’épargne bien rempli. La solution? Le crowdfunding! Déjà testé par des milliers d’étudiants partout dans le monde. Alors pourquoi pas vous?

Comment se faire financer?

En ayant un réel projet à portée collective! Les donateurs ne vous soutiendront qu’à cette condition. Hello crowd! examinera de toute façon votre dossier. S’il n’est pas solide et argumenté, vos chances de voir votre campagne en ligne seront minimes.

Des exemples de projets financés et/ou finançables? Une doctorante de l’université de Liège a lancé une opération de crowdfunding en septembre dernier pour mener à bien sa dernière année de recherche sur la maladie de Parkinson. Elle a déjà récolté 7.300€ sur les 8.500€ dont elle a besoin. A l’Ihecs, l’école de communication bruxelloise, de nombreux projets médiatiques ont été financés de cette façon. Budgets : entre 1.500€ et 5.000€. En Flandre, un étudiant en cinéma à la Luca School of Arts est également parvenu à collecter l’argent nécessaire à la réalisation de son court-métrage. Les projets étudiants à but humanitaire sont eux aussi souvent bien accueillis. Tout comme les projets de stage en entreprise à l’étranger.

Les critères pour réussir son crowdfunding

Vous allez devoir entreprendre une vraie stratégie de communication. Votre texte de présentation devra être impeccable et expliquer votre projet en détail. Misez sur le visuel, aussi. Des photos et, encore mieux, une petite vidéo. Des études ont montré qu’un projet présenté par une vidéo sur un site de crowdfunding a 20% de chance en plus de réussir sa campagne. Les raisons ? La vidéo reflète l’image de la qualité de votre projet, elle peut être partagée et elle permet aux futurs contributeurs de prendre connaissance du projet plus facilement.

Etape suivante: faire jouer votre réseau. Commencez par votre entourage. Idéalement, 30% du financement devrait être bouclé grâce à votre entourage. Ces 30% donneront de la valeur à votre campagne, prouveront que votre projet a du potentiel et vous permettront d’attirer plus facilement des inconnus. Vous pourrez alors enclencher la machine « réseaux sociaux ». N’hésitez pas à sans cesse relancer la machine. Pour atteindre les 100%, vous ne devrez rien lâcher.

Faut-il offrir des contreparties?

Le crowdfunding fonctionne essentiellement sur le système du don contre don (en échange de l’argent reçu, l’auteur du projet offre une contrepartie). Faites preuve d’originalité. Permettre aux gens d’assister à la projection de votre reportage, à la soutenance de votre thèse, offrir des conseils personnalisés en lien avec vos études ou vos recherches ou même une simple lettre de remerciements personnalisée, tout cela sera fort apprécié.

Dernier détail: pour lancer une campagne sur Hello crowd!, vous devrez avoir 18 minimum et disposer d’un compte bancaire belge. Alors, prêt(e) à tenter l’expérience?
Des questions?

Trouvez les réponses dans notre Espace Aide & Support.

Go!